Crise boursière

Suite à la crise bancaire et boursière américaine, le marché des actions a significativement baissé en décembre. Au milieu du mois, il avait reculé de 1,5 % par rapport au 1er janvier 2008, mais surtout de 30 % par rapport à son "pic" de juillet. L'indice islandais en cause fait une large part aux valeurs des sociétés financières et aux banques, particulièrement atteintes par la crise sur l'ensemble des marchés internationaux.
On notera parallèlement des remous au sein de certains grands groupes financiers, qui ont parfois dû procéder à des restructurations et réorganisations et à des appels de capitaux. Pour quelques observateurs, cela pourrait préfigurer la fin de l'"âge d'or" de ce jeune capitalisme, qui n'a cessé depuis quelques années d'attirer l'attention par son expansion rapide et ses conquêtes extérieures.

Total Visiteurs depuis le 27/05/2009 : 297011 - Aujourd'hui : 24 - Connectés : 2 - Site réalisé par WOOA