Vers une fiscalité plus "écologique"

La lettre d'informations du Ministère des finances en date du 13 décembre (www.eng.fjarmalaraduneyti.is) rappelle qu'on étudie une réforme de la fiscalité  sur les véhicules, tenant largement compte de considérations environnementales. Le nombre croissant de véhicules à moteur, passé de 134 000 en 1990 à 292 000 maintenant, est à l'origine d'une augmentation nette des émissions de dioxyde de carbone et autres gaz à effet de serre : plus de 60 %, malgré les progrès techniques enregistrés. D'où l'étude de mesures correctrices efficaces.

Total Visiteurs depuis le 27/05/2009 : 297011 - Aujourd'hui : 24 - Connectés : 2 - Site réalisé par WOOA