Economie

Actualité politique et économique – octobre 2013

 

Le budget proposé à l’Alþingi est le premier du nouveau gouvernement. Il est donc particulièrement intéressant car il illustre les choix de ce dernier, le respect de ses engagements électoraux ou la difficulté d’y parvenir.

Bjarni Benediktsson, Ministre des Finances et président du Parti de l’Indépendance, a avec ce budget un premier objectif : sortir d’une situation dans laquelle le poids de la dette lui paraît exorbitant, et pour cela proposer dès 2014 un budget à l’équilibre hors intérêts. Déjà élevée avant la crise, la dette publique atteint 1500 milliards Ikr (9 milliards d’euros), soit 84% du PNB. Les intérêts à verser ont quadruplé entre 2007 et 2013 et sont estimés dans le budget à 55.5 milliards d’Ikr (net des intérêts perçus), soit 9.4 % de la prévision de recettes. POUR LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS"

Actualités politique et économique Août 2013

Michel m'avait bien transmis son texte en temps et en heure, mais un problème informatique m'a empêchée de publier ces informations.

 L’Islande et l’Union Européenne

Faute peut-être d’autre événement marquant en ce mois d’août 2013, c’est un bien intéressant paradoxe que nous offre l’actualité islandaise : depuis que le gouvernement de Sigmundur Davíð a annoncé sa décision de rompre (ou est-ce suspendre ?) les négociations avec l’Union Européenne, il n’est plus question que de celles-ci ! POUR LA SUITE, CLIQUER SUR « LIRE PLUS »

Actualités avril 2013

Actualités avril 2013

Le 27 avril, les Islandais ont voté, et les résultats, s’ils sont conformes aux prévisions, surprennent plus d’un commentateur étranger. Aftenposten (Norvège) résume brutalement cette surprise : «  les Islandais donnent une seconde chance aux partis qui les ont conduits à la faillite ».

Voyons d’abord ces résultats :

 A quoi il convient d’ajouter que les partis qui n’ont pas franchi la barre des 5% ont recueilli ensemble 11.7% des suffrages exprimés. Autre constat important : l’abstention a atteint 18.6%, du jamais vu en Islande (2009 = 14.9%), avec à Reykjavik un taux supérieur à 20%.

C’est donc clairement une déroute des deux partis au gouvernement depuis janvier 2009 et un succès du Parti du Progrès et de l’Avenir Radieux. Et dans la foulée un renouvellement exceptionnel de l’Alþingi : 27 nouveaux députés (15 hommes, 12 femmes). Cette déroute était annoncée depuis de nombreux mois ; ce qui l’était moins était le succès du Parti du Progrès, qui atteint son plus haut niveau depuis sa création en 1916 en tant que parti agrarien.POUR LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS".

Actualités Mars 2013

Actualités mars 2013

Nous voici à moins d’un mois des élections législatives, prévues le 27 avril. Avec une inconnue inattendue : qui gagnera du Parti de l’Indépendance donné jusqu’à présent largement vainqueur, ou du Parti de Progrès, considéré jusque dans ces « actualités » comme incapable de dépasser 15% des suffrages, et qui maintenant dépasse le précédent ?  Autre particularité, plus anecdotique mais non dénuée de signification : vingt (20 !) partis ont déposé des listes, ou vont le faire. Enfin, l’actuel Alþingi va se séparer avec un nombre élevé de textes dont il n’est pas venu à bout, et que le gouvernement, comme exténué en voyant la ligne d’arrivée, semble avoir abandonnés à leur sort. C’est le cas de la loi complémentaire sur les quotas de pêche, et de la réforme constitutionnelle ; c’est aussi le cas, même si l’Alþingi n’est pas encore concerné, de l’adhésion à l’Union Européenne. POUR LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS".

Actualités février 2013

SUITE AU PIRATAGE DE NOTRE SITE, LES ACTUALITÉS DE MICHEL N'ONT PU ÊTRE MISES EN LIGNE EN DÉBUT DE MOIS.

 Actualité février 2013

France-Islande s’est fait ici l’écho du jugement du 28 janvier 2013 pris par
la Haute Cour de l’AELE dans le contentieux Icesave, jugement aussi inattendu autant qu’attendu :

 -      attendu, car il lève une lourde épée de Damoclès accrochée au-dessus de l’économie islandaise depuis le début de la crise, et toujours en mouvement !

 -      inattendu, car bien peu pronostiquaient un tel résultat.

 A court terme, ses conséquences économiques sont relativement faibles puisque l’on sait depuis deux ans au moins que Landsbanki est en mesure de rembourser l’intégralité de ce qui est du aux clients britanniques et néerlandais de Icesave. Mais à quelques semaines des élections, alors que les partis se mettent en ordre de bataille, ce jugement, qui vient conforter les positions les plus nationalistes, modifie de manière inattendue les rapports de force politiques. Et fait passer au second plan toutes autres préoccupations, notamment la réforme de la constitution, ou celle des quotas de pêche.

Les mouvements politiques à la veille des élections

 Après l’Alliance Social-démocrate qui, à l’occasion de son congrès de janvier, a porté Árni Páll Árnason à sa présidence à la place de Jóhanna Sigurðardóttir qui souhaite prendre sa retraite,
la Gauche Verte a du à son tour se choisir un président après la décision inattendue de Steingrímur Sigfússon de ne pas briguer un nouveau mandat. Ce sera une femme, Katrín Jakobsdóttir, Ministre de l’Education et ancienne vice-présidente du parti, élue sans surprise avec 98.4% des voix. 
 POUR LIRE LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS". 

ICESAVE

La Cour de Justice de l’Association Européenne de Libre Echange vient de reconnaître le bien fondé de la position islandaise dans Icesave.

Plus de précisions dans les actualités islandaise mises en ligne début février.

Actualités décembre 2012

Décembre 2012 ressemble à novembre : actualité politique faite de constitution et de primaires, actualité économique avec de bons indicateurs et des questions pour l’avenir. Et voici une nouveauté : aux 13 Pères Noël viendrait s’ajouter un quatorzième : le pétrole !  Sympathique ce Père Noël ?  ou comme les autres un peu voleur et menteur ?  L’avenir le dira. Et puis il nous faudra comme toute l’Islande suivre les folles pérégrinations de Matthías Máni, évadé de la prison Litla Hraun, armé et considéré comme dangereux, et qui termine sa fuite dans une maison où on lui offre « hangikjöt », soupe et certainement café, avant de le faire raccompagner à son domicile du moment...

L’actualité politique :

Le projet constitutionnel :
Les débats autour du projet constitutionnel se poursuivent, à l’Alþingi et en dehors, et même à Venise où siège un organisme consultatif dépendant du Conseil de l’Europe. Nous ferons le point sur ces travaux en janvier 2013 en espérant que le projet de loi sera alors connu. POUR LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS".

Actualités islandaises novembre 2012

Actualité politico-économique – novembre 2012

De la réforme constitutionnelle, longuement évoquée le mois dernier, il en sera peu question ici, non que la réforme soit enterrée, mais parce qu’il semble préférable d’attendre le texte soumis au vote de l’Alþingi. Et d’ailleurs, l’opinion semble plus tournée vers les primaires préparatoires aux élections législatives du printemps 2013, qui elles non plus ne sont pas terminées mais livrent déjà des informations intéressantes.

L’actualité politique

La réforme de la constitution

Quelques mots tout de même : comme prévu la Commission Institutions de l’Alþingi a commencé à revoir le texte approuvé par le référendum indicatif du 20 octobre. Bien que le travail ne soit pas terminé, il a été soumis à l’Alþingi le 20 novembre en première lecture ; la séance aurait été « chaude ». Deux autres lectures auront lieu ; le gouvernement gagnera-t-il la course contre la montre qu’il a engagée ? POUR LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS"

Actualités octobre 2012

Revenons sur la réforme de la constitution. On pouvait être sceptique sur l’issue du référendum ; non sur le résultat car chacun savait que se déplaceraient surtout ceux qui sont favorables à la réforme, mais sur la participation : scrutin compliqué, hostilité du Parti de l’Indépendance, faible zèle des partis au gouvernement… Surprise : près de 50% des électeurs inscrits se rendent aux urnes ce samedi 20 octobre ; et 2/3 d’entre eux se prononcent en faveur des propositions de la Commission. Rappelons toutefois que ce référendum n’est qu’indicatif.

Voici le détail du résultat :
• « Voulez vous que les propositions de la commission constitutionnelle servent de base à une nouvelle constitution » : 66.3%
•  « Voulez vous que dans la nouvelle constitution les ressources naturelles qui ne sont pas propriété privée soient considérées comme propriété nationale ? » : 82.5%
•  « Voulez vous qu’il soit fait mention de l’Eglise [nationale] dans la constitution ? » : 57.5%
•  « Voulez vous que le vote personnel soit plus large que maintenant  ? » (Les élections législatives ont lieu dans 6 circonscriptions au scrutin de liste. Il s’agit ici d’ouvrir plus large la possibilité de modifier l’ordre des noms ) : 77.9%
•  « Voulez vous que la constitution prévoie que chaque élu représente le même nombre d’électeurs  ? »(Les 2/3 des 320000 habitants de l’île vivent à Reykjavík et autour et votent dans 3 des 6 circonscriptions, mais la répartition des élus entraîne effectivement une sur-représentation du 1/3 des habitants vivant hors de la capitale et ses environs ) : 65.5%,
•  « Voulez vous qu’un nombre de personnes à préciser puisse demander par pétition qu’un sujet puisse être soumis à référendum ? » : 72.8% POUR LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS".

Actualités septembre 2012

Ce mois de septembre a été très politique, avec, déjà, la préparation des élections législatives du printemps 2013, et plus discrètement les débats autour de la réforme constitutionnelle. De plus, à mi-chemin du politique et de l’économique, la Banque Centrale a jeté un pavé dans la mare avec la publication d’une étude sur les choix à venir à propos de la monnaie.

A l’Alþingi :

Le 11 septembre le Président Ólafur Ragnar Grímsson ouvre solennellement la 141ème session de l’Alþingi. Dans son discours il insiste sur le peu de considération dont bénéficie le parlement, propose son aide pour en restaurer l’autorité, l’invite à éviter les polémiques stériles durant l’hiver et à modifier ses méthodes de travail pour ne pas laisser les projets s’entasser. Il est très probable qu’en entendant ce discours, les membres de tous bords de l’Alþingi ont du penser au pompier pyromane : en provoquant à propos de Icesave deux référendums successifs sur des lois votées par l’Alþingi, dont la dernière à une large majorité, le Président n’a certainement pas contribué à améliorer l’image de ce dernier !  Il sera intéressant de voir ce que propose l’ancien professeur de sciences politiques ! POUR LA SUITE, CLIQUER SUR "LIRE PLUS"

Total Visiteurs depuis le 27/05/2009 : 297011 - Aujourd'hui : 24 - Connectés : 2 - Site réalisé par WOOA